Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

16ème conférence hybride : Isadora Olivé

L’effet du visionnement du spectacle de danse sur la représentation du soi

Lundi 18 mai 2015
19h30 - 21h

Paris Sciences et Lettres
62 bis rue Gay-Lussac
75005 Paris

Métro : Censier-Daubenton (ligne 7)
RER : Luxembourg (ligne B)


La question de la relation du Soi et de l’expérience esthétique est centrale dans l’histoire de l’art et de l’esthétique et se pose de manière très pertinente dans les théories du spectateur. Les influences sont bidirectionnelles, le Soi projette ses besoins sur l’objet d’art et l’objet d’art participe à la construction du Soi. Récemment, les évidences ou preuves empiriques ont commencé à émerger à ce sujet. Elles étudient les relations entre le Soi et l’expérience esthétique. Plus précisément, les neurosciences cognitives commencent à mener des recherches sur la relation entre le Soi et l’expérience esthétique dans le champ de recherche des études neuroesthétiques.


Lors de cette conférence, nous aborderons des questions théoriques et méthodologiques liées à la naturalisation de la question de la relation entre le Soi et l’expérience esthétique dans les neurosciences cognitives. Pour ce faire, nous nous concentrerons sur les théories du spectateur. La danse et la performance constitueront notre objet d’étude et de recherche. Nous chercherons à montrer comment l’expérience du spectateur de danse correspond à une expérience motrice extrêmement similaire à celle que le danseur vit lui-même.


En accord avec la conception du Soi développée par Ricoeur, selon laquelle le Soi est une fonction du temps, nous sommes en permanence recomposés par et dans l’expérience. Dans cette conférence nous spéculerons sur les manières à travers lesquelles l’appréciation de l’art, en particulier la danse, réorganise et recompose les représentations neuronales et cognitives du Soi.


Crédit photo : Cie Retouramont, Rafales d’art, Le Bateau Feu, Croytaque

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre