Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Autour de Carmelo Bene : Hommages de Silvia Pasello et Georges Lavaudant

Le 8 janvier 2013

De 18h à 20h30

Théatre du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique
2 bis rue du Conservatoire
75009 Paris

Dans le cadre du projet D’après Carmelo Bene
Coordonné par Cristina De Simone


Le colloque international D’ACB, D’Après Carmelo Bene, a eu la spécificité, d’une part, de réunir des penseurs-témoins qui ont accompagné la recherche de Carmelo Bene – comme Jean-Paul Manganaro et Piergiorgio Giacchè –, des chercheurs en études théâtrales, musicales, cinématographique, littéraires et d’anthropologie, ainsi que des techniciens et comédiens qui ont travaillé avec l’artiste italien ; de l’autre, de s’ouvrir plus particulièrement à la pratique théâtrale.


Ainsi nous avons pu assister tout d’abord à une lecture de poèmes de Thérèse d’Avila sous forme d’hommage musical par Silvia Pasello (qui a joué avec Carmelo Bene notamment dans Macbeth Horror Suite) et Ares Tavolazzi (musicien de renommée internationale) ; puis, à un spectacle issu de l’ « Atelier Carmelo Bene » de Georges Lavaudant, avec les étudiants en Mise en Scène et Dramaturgie de l’Université de Paris-Ouest Nanterre et les élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.


L’enjeu de ce colloque a été de nous demander si et comment il serait aujourd’hui possible de faire de la réflexion et de l’œuvre de Carmelo Bene un point de repère et un point d’inspiration non seulement pour une théorie du théâtre, mais aussi pour une pratique, dans une optique donc non pas de célébration, mais d’étude opératoire. L’ « Atelier Carmelo Bene » a été ainsi l’occasion pour des jeunes praticiens de la scène de se confronter avec une figure centrale du théâtre contemporain, dont la recherche a été traversée par un questionnement permanent sur ce qu’est le théâtre, l’acteur, le texte, l’oralité…


Le spectacle présenté au Théâtre du CNSAD n’a été qu’une première étape d’une recherche en cours, sorte d’étude sur le vif des procédés d’un « homme-théâtre » qui, pour son théâtre de l’irreprésentable, a mis en place une nouvelle conception de l’acteur, la machine actoriale.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre