Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Bastavamo a far ridere le mosche / On faisait rire les mouches

De Sergio Longobardi

Traduction du collectif La Langue du bourricot, coordonné par Céline Frigau Manning

Presses Universitaires du Mirail

N° ISBN : 978-2-8107-0280-0
56 p.

5.00 €

PARTENAIRE(S) :
Laboratoire d’études romanes - EA 4385 (Paris 8)
Transferts critiques et dynamique des savoirs- EA 1569 (Paris 8)

Cette pièce de Sergio Longobardi a été traduite en 2012-2013 par les étudiant.e.s constitués en un collectif de traduction théâtrale appelé La langue du bourricot, issus de l’atelier Traduire le théâtre du Master Traduction T3L de l’Université Paris 8, du département théâtre (licence et Master), et d’autres formations.

MOI était clown à Naples. Un président ôtant toute dignité à son travail, il se retrouve, exilé volontaire à Paris, à dormir dans un lit en pente. Entre rêves artistiques et difficultés du quotidien, MOI noue un dialogue intérieur avec son père. Les voix surgissent alors – voix off, on, au micro, à l’écran – échos des tensions entre un père aux mille métiers, fier d’être sorti du prolétariat, et un fils résolu, au risque de la précarité, à faire du théâtre son seul métier.

**

C’est l’occasion d’interroger son identité d’homme de théâtre, d’homme tout court. Au fil des secrets, des bribes de souvenirs et de bulletins météorologiques, les langues et les récits se mêlent à la musique de Bouddha, un chat qui joue du violon. Les images parlées du père sont le contrepoint des tensions aux racines de l’écriture dramaturgique.

Voir la fiche du projet « Traduction(s) collective(s) »

Aux confins de l’écriture de soi et du théâtre documentaire, On faisait rire les mouches est un texte de résistance, un éloge de l’art comme art de faire, mêlant nostalgie, amour et colère. Un refus des injonctions productivistes et du matérialisme ambiant, pour ensevelir ces mondes, libérer le temps, ouvrir l’espace, créer.

**

La pièce est actuellement jouée au Théâtre Les Déchargeurs, tous les mercredis du 8 janvier au 16 avril 2014.
Une rencontre avec le public, en présence des traducteurs, est organisée mercredi 15 janvier.

©Aurora Picco

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre