Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Dynamique interactionnelle du geste

Appel à communications

22-23 septembre 2016

Laboratoire SFL
Centre Pouchet
59 rue Pouchet
75017 Paris

Métro : Guy Môquet (ligne 13)


L’étude du geste et de la gestualité s’est initialement inscrite dans une perspective sémiotique où les gestes sont perçus comme des actions corporelles visibles communiquant des messages particuliers (Kendon, 2004). Dans une approche différente, issue de la tradition philosophique, le geste est considéré comme une activité émergente qui se définit elle-même (et par là-même sans pré-définition ni formelle ni structurelle), dynamique et dont le sens n’est pas externe mais intrinsèquement lié à l’acte physique ou mental (physical or mental) act (cf. MerleauPonty 1962, Deleuze 1981, Châtelet 2000). Les gestes alors ne peuvent être pensés isolément d’un contexte d’intersubjectivité et d’intercorporalité, dans la mesure où ils sont intrinsèquement interactionnels.


Essentiellement phénoménologique, cette approche pré-sémiotique des gestes souligne le rôle essentiel de l’expérience pour l’émergence et la théorisation des gestes (?). Le point de vue pré-sémiotique sur la gestualité offre une perspective d’approche unifiée (ou # ?) des gestes non seulement à travers les langues (langues des signes, gestes co-verbaux) mais aussi dans des domaines non-verbaux ou non linguistiques (ou ainsi présumés) tels que la musique, la danse, les arts visuels, et offre une opportunité de faire se rejoindre des approches à la première et à la troisième personne sur ce phénomène.


Cette perspective émergentiste prend de l’ampleur dans l’espace scientifique avec le développement des approches énactive, incarnée, interactionniste et située de la cognition (Fuchs & De Jaegher 2009, Thompson 2010). Pour autant, le projet de transformer cette approche théorique philosophique en un programme de recherche expérimentale ainsi que la tentative de réunir ces approches pré-et sémiotique n’en sont qu’à leurs balbutiements.


Le programme des journées d’étude comprend trois sessions de trois présentations de 15
minutes suivies d’une discussion, ainsi qu’une session posters.


Nous invitons à l’envoi de courts résumés (une page) en anglais ou français sur le sujet évoqué, à faire suivre avant le 15 août 2016 à l’adresse dig2016paris@gmail.com. Une réponse sera donnée le 1er septembre.
Nous encourageons les soumissions de nature variée incluant des recherches scientifiques, des recherches appliquées (artistiques, cliniques, pédagogique, ou autre…). Les contributions de la session posters ne sont pas limitées aux communications affichées mais peuvent inclure d’autres média, ou des démonstrations et installations.
Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre