Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Gestes et mouvements à l’oeuvre : une question danse musique, XXe-XXIe siècles

Porteurs du projet :
Olga Moll
Pauline Nadrigny
Christine Roquet
Katharina Van Dyk

En collaboration avec :
Université Paris 1, Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de Création
Contemporaine.

A la croisée des études en philosophie, danse et musique, ce projet s’inscrit dans la continuité d’un débat interdisciplinaire marqué par des échanges organisés dernièrement à Paris, Montréal, Lisbonne. Il rassemble chercheurs et jeunes chercheurs ainsi que des praticiens-artistes dans l’intention de construire une réflexion véritablement transdisciplinaire autour d’une question centrale : comment en danse, en musique et dans leur association, sont pensés et mis en œuvre mouvement et geste ?

Le travail déjà entrepris depuis 2010 par Christine Roquet et Olga Moll, autour d’une communication à deux voix sur M.O. de Trisha Brown (sur une musique de J. S. Bach) [Université Mc Gill de Montréal], a mis en évidence la fréquente méconnaissance des enjeux profonds d’un de nos arts par les théoriciens et praticiens de l’autre de ces arts. Parmi les raisons qui suscitent ces malentendus on peut compter la communauté de vocabulaire entre danse et musique, vocabulaire qui recouvre pourtant des réalités différentes. A Montréal ce sont les catégories d’écoute et d’écriture qui ont été évoquées.

Leur objectif consiste à débusquer et dénouer les points qui opacifient la relation Danse-Musique tout en la faisant cependant apparaître comme d’évidence. La philosophie, traversant la musique comme la danse, vient étoffer le propos. Sans prétendre normer les pratiques artistiques et musicales, Pauline Nadrigny et Katharina Van Dyk cherchent à opérer une clarification des concepts en jeu dans les discours des praticiens. Il s’agit également d’ancrer les réflexions élaborées dans ces domaines artistiques dans une réflexion plus générale sur les modélisations philosophiques du mouvement au XXe siècle.

Cette interrogation se situe sur un plan délibérément esthétique, au cœur même de l’expérience musicale et chorégraphique, aussi bien du point de vue de la création que de la réception. L’approche se veut fondamentalement théorico-pratique et construit la pensée à partir des œuvres et des témoignages d’artistes – compositeurs, chorégraphes, interprètes, danseurs.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre