Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Histoire de l’enseignement de l’art dramatique en France

Ce projet propose de mettre oeuvre une étude préliminaire portant principalement sur les archives du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, derrière laquelle se profile néanmoins une ambition plus large. Ces travaux ont pour ambition d’initier des recherches en profondeur sur l’histoire de l’enseignement de l’art dramatique, sur son institutionnalisation, sur son rapport avec les différents pouvoirs sous la tutelle desquels il s’est trouvé placé, et sur les effets esthétiques qui en ont découlé.

En effet, les institutions qui ont été chargées de préparer à ses métiers, et en particulier d’assurer la formation des comédiens, ont entretenu au fil un temps un rapport très étroit avec le contexte politique, et se sont trouvées tour à tour en situation de relayer les présupposés idéologiques dominants, ou au contraire de les contredire.

Le Conservatoire étant l’exemple le plus frappant – mais pas le seul – de cette institutionnalisation, et ses archives étant assez clairement localisées, ce projet souhaite tout naturellement commencer par jeter les bases de ce qui pourrait permettre d’en constituer une histoire, sous l’angle évoqué ci-dessus. Pour ce faire, un premier travail de recension et d’exploration est nécessaire, qu’il est prévu de conclure par une journée d’études qui permettra de définir les stratégies scientifiques pour la poursuite du projet.

Porteur du projet :
Jean-Loup Rivière

Mots-clés :
histoire, enseignement, art dramatique, archives, institutions

En partenariat :
Archives Nationales
Conservatoire national supérieur d’art dramatique
Histoire des arts et des représentations - EA 4414
Scènes et savoirs - EA 1573

En collaboration avec :
Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication
Société d’histoire du théâtre

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre