Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Journées d’Etudes : la place du traducteur au théâtre

Vendredi 7 juin 2013
Université Paris 8, salle D143

Samedi 8 juin 2013
BNF, salle des commissions

Organisateurs des journées :
Céline Frigau Manning
Marie Nadia Karsky
Claire Larsonneur


Ces deux journées d’études internationales seront consacrées au rôle et au travail du traducteur de théâtre tant dans sa dimension historique que contemporaine. Il s’agira d’interroger l’instabilité et la versatilité du traducteur en privilégiant les études de cas, le travail de terrain et la parole des praticiens.


Souvent perçu comme un homme de l’ombre dont le travail reste encore sous estimé par rapport au duo auteur/metteur en scène, le rôle du traducteur n’en reste pas moins fondamental dans certaines pièces de théâtre. Ces journées permettront d’éclairer ses relations avec ce duo structurant des œuvres théâtrales, mais également son positionnement par rapport au dramaturge et aborder, somme toute, les cas particuliers d’invisibilité du traducteur.


La traduction de théâtre, contrairement à la traduction de fiction par exemple, constitue un nœud de sens entre le texte source et sa mise en place sur le plateau. Elle est ainsi souvent une étape du parcours qui conduit du texte à la scène, posant la question de la « traduction de plateau », du surtitrage, de l’adaptation et des réécritures.


Se pose la question de la reconnaissance institutionnelle, juridique et économique des traducteurs de théâtre. Quelles stratégies les maisons d’édition et les institutions (bibliothèques, théâtres,...) développent-elles en matière de conservation, de patrimoine, de transmission et de communication ? Quel rôle peuvent jouer les technologies numériques dans le renouvellement des modes de travail du traducteur et de valorisation de son activité ?

**Crédit photographique © 2007 Emily’s mind

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre