Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

L’exploitation cinémato- graphique publique au XXIe siècle

Porteur du projet :
Dominique Willoughby

En collaboration avec :
Laboratoire Esthétique, Sciences et Technologies du Cinéma et de l’Audiovisuel (Paris 8)
MSH Paris Nord
UMR LADYSS
Plaine Commune

Ce projet de recherche s’inscrit dans le prolongement d’une étude interdisciplinaire menée depuis avril 2011 intitulé « la salle de cinéma entre modèle du ciné-club et équipement structurant », et portant sur le territoire de Plaine commune en Seine Saint-Denis. Cette étude vise à interroger les modèles culturels et économiques de l’exploitation cinématographique publique et municipale dans le contexte des importantes et rapides mutations contemporaines, de leurs conséquences et perspectives.

Privilégiant les analyses et études concrètes des évolutions en cours, tant à l’échelon local et territorial que de façon comparée à l’échelon national et européen, ce colloque vise également à situer ces questions dans une perspective historique, pour mieux en saisir les ressorts et enjeux contemporains. Les pratiques contemporaines des publics, leur relation à la salle et à la séance de cinéma seront également interrogées dans le cadre spécifique de l’offre culturelle privée et publique du Nord parisien et des projets du Grand Paris.

L’actuelle remontée de la fréquentation et les profondes transformations de l’exploitation (multiplexes, concurrence des grands groupes, cartes illimitées, passage au numérique, etc.), jointes à l’importante diversification des usages et de l’accès aux films hors salles (télévision, DVD, Internet, médiathèques, etc.), ainsi que les transformations de la ville, de la banlieue, de la population et des publics, appellent à une reconsidération des modèles en vigueur.

PARTENAIRE(S) :
ENS Louis-Lumière (Paris)

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre