Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

La fonction critique dans les arts de la scène

Journée d’étude

Lundi 3 mars 2014
De 10h à 18h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Salle Reverdy (Rez-de-Chaussée bâtiment L)

200 avenue de la République
92000 Nanterre
RER - Nanterre-Université


Le théâtre mue, sa critique évolue. En se professionnalisant tout au long du XXe siècle, elle a joué un rôle déterminant dans l’affirmation de la mise en scène comme un art autonome et la reconnaissance de la représentation comme un phénomène complexe impliquant la participation des spectateurs.


La critique a veillé sur la naissance et la croissance du théâtre public, assisté à l’essor des festivals, découvert des artistes, des textes ou des techniques venus d’ailleurs. Elle a regardé la scène s’ouvrir à d’autres arts, qu’il s’agisse d’une danse échappant à toute tutelle, de marionnettes ou de disciplines du cirque revendiquant leur propre espace. Elle a vu les plateaux se transporter vers des halles et des fabriques, voire s’élargir aux dimensions d’une ville entière. Passée des gazettes aux quotidiens et des revues généralistes aux publications spécialisées, elle a migré vers les sites et les blogs de la galaxie numérique.




Ses critères et ses outils ont changé aussi, non seulement sous l’effet de modes fluctuantes ou d’idéologies déclinantes, mais encore au contact des études savantes. Quel que soit son cadre d’exercice, la critique dramatique doit surtout s’analyser elle-même pour élucider ses rapports à des processus de création qui remettent aujourd’hui en cause la clôture de la scène, la classification des arts, la séparation du réel et de la fiction, la définition des genres, sinon la notion d’œuvre elle-même. C’est à cette condition qu’elle peut s’avérer performative, comme les objets mouvants qu’elle s’efforce d’appréhender.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre