Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Le geste filmé : décélération, suspension, reprise

Journées d’études internationales

Organisées par Christa Blümlinger, Mathias Lavin et Frédéric Sabouraud, en coopération avec Andreas Beyer (Centre allemand d’histoire de l’art)

Les 14 et 15 novembre 2013

Centre Allemand d’Histoire de l’art
Hôtel Lully
45 rue des Petits Champs
75001 Paris
Métro Quatre Septembre (ligne 3)
Métro Pyramides (ligne 14)


Deux journées d’études internationales consacrées au geste et aux effets temporels du phénomène de suspension, au prisme de la création cinématographique contemporaine.


Dans le domaine de l’art en mouvement, les effets temporels du phénomène de suspension peuvent être associés à l’idée d’une décélération, au sens du philosophe et sociologue Hartmut Rosa, c’est-à-dire comme une inversion positive du processus d’accélération affectant tous les domaines de la vie sociale depuis la modernité.
Une telle analyse appelle, au moins, trois approches privilégiées : d’abord, une approche d’ordre esthétique qui se pencherait sur des questions de figuration en abordant des problèmes liés à la perception et à la mémoire ; ensuite, une approche anthropologique qui s’interrogerait sur un déclin des gestes ou, au contraire, sur le retour de gestes immémoriaux, voire l’invention de gestuelles inédites ; enfin, à la croisée des ces deux problématiques, un examen de l’interaction entre parole et geste qui envisagerait la possibilité d’un geste audiovisuel.


À travers ces axes de réflexion, les journées interrogeront les catégories sensibles, problématisées par la création contemporaine à partir du cinéma et de ses évolutions, notamment ses convergences avec certaines pratiques artistiques (vidéo, performance, installations, etc.).


Avec la participation de : Andreas Beyer (Centre Allemand d’histoire de l’art), Hervé Joubert-Laurencin (Paris Ouest), Dork Zabunyan (Lille 3), Claudio Pazienza ( cinéaste, Bruxelles), Laurent Guido (Université de Lausanne), Jürgen Müller (Technische Universität, Dresde), Emmanuelle André (Paris 7), Gertrud Koch (Freie Universität, Berlin), Sylvie Rollet (Université de Poitiers) et Emmanuel Siety (Paris 3).


Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre