Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Le sujet digital : temporalités

Organisateurs du colloque :
Pierre Cassou-Noguès
Claire Larsonneur
Arnaud Regnauld

Du 12 au 14 novembre 2014

Université Paris 8
2 Rue de la Liberté
93200 Saint-Denis

Archives NationalesR
59 Rue Guynemer
93383, Pierrefitte-sur-Seine


Le Sujet Digital est de retour, un colloque international pour réfléchir et débattre autour des transformations de la subjectivité à l’ère numérique.


Ce colloque s’inscrit dans un projet pluri-annuel, dont il est le troisième moment après Hypermnésie en 2012 et Scriptions en 2013 . Le projet explore comment le développement réel ou imaginaire des machines numériques, de Babbage à Internet, modifie la conception du sujet et ses représentations, dans son statut comme dans ses attributs. Pluridisciplinaire, ce projet accueille des contributions des champs suivants : philosophie, littérature, archivistique, arts, histoire des sciences et techniques, neurosciences.


Le temps du numérique est-il un présent continu sans mémoire, ou presque, le sujet étant capté et contraint par l’affichage à l’écran ? Ou bien, si l’on creuse plus avant la question du rapport entre le sujet et le support, peut-on postuler qu’un tel présent sans mémoire serait l’avers d’une construction temporelle plus complexe, une forme de « multinaéité » où les temporalités propres à l’inscription et au déchiffrement du sens par le sujet se télescopent et se superposent avec celles d’autres utilisateurs et des supports connectés ?


Quels en sont les effets sur l’identité narrative du sujet ? Si le numérique permet un changement de paradigme temporel, déployant différentes dimensions à partir de la ligne temporelle comme un origami, alors quels en sont les effets sur les modes de représentation littéraires et artistiques ?

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre