Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Conduit d’Aération 3 : Méthodologie pour une hyperfiction

Porteurs du projet :
Alexandra Saemmer
Lucile Haute
Aurélie Herbet

En collaboration avec :
Flammarion-Actialuna
Revue BleuOrange

Conduit d’Aération est une hyperfiction réalisée sous plusieurs formes : performance (Espace Centquatre en 2012, Institut Français et Ambassade de France à Rome en février 2013 et le Cube - Centre de création numérique en septembre 2013), roman pour iPad (exposé au Labo BnF du 24 septembre au 1er décembre 2013), balade sonore pour smartphone (web-application html5 en cours de finalisation). Chacune d’entre elles est présentée en détail sur notre site hyperfictions.org.

Ces versions mobilisent différents rapports au texte à lire et à écouter. Nous étudions les enjeux d’écriture, de scénarisation et de mise en espace de cette hyperfiction. En tant qu’auteurs, concepteurs et chercheurs, nous adoptons une position phénoménologique qui oscille entre implication et distance. Notre posture réflexive s’appuie plus particulièrement sur le postulat qu’il est possible de créer une hyperfiction s’inscrivant à l’encontre des imaginaires de la perte de repères et de la lecture labyrinthique, souvent associés à l’hypertexte narratif.

Avec l’hyperfiction Conduit d’Aération pour tablette, nous avons déjà voulu explorer le potentiel d’un hyperlien qui soutient une cohérence logico-temporelle entre différents épisodes d’un récit tout en proposant des chemins de traverse alternatifs. L’utilisation de la tablette numérique a ouvert de nouveaux terrains d’expérimentation pour l’écriture et le design d’interface d’une hyperfiction qu’il s’agira d’explorer et de modéliser lors de cette dernière année de projet. Enfin, les recherches scénographiques autour de la mise en espace de l’hyperlien ont été au cœur de la notion “d’hyperfiction déambulatoire” que nous avons développée, et qu’il s’agira également de modéliser avec plus de précision.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre