Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Objets animés, délires automatiques et cinéma

Dans le cadre du projet The behaviors of things porté par Emanuele Quinz

Mercredi 12 juin 2013 à 19h00
Cinéma 2 - Centre Pompidou,
19 Rue Beaubourg, 75004, Paris

6€ plein tarif, 4€ tarif réduit, gratuit pour les titulaires du Laissez-Passer


Depuis l’apparition des premières images cinématographiques, le monde des choses s’anime et tressaute au rythme du défilement de la pellicule. L’automatisme programmé ou spontané, souvent mis en oeuvre par le cinéma burlesque, la science-fiction ou le fantastique, conjugue l’histoire du cinéma à celle du modernisme, y compris dans ses disfonctionnements. Il suffit, note Marx, que l’objet ordinaire devienne marchandise pour que s’ouvre l’ère fétiche de la production, comme si une table se dressait sur sa tête de bois « en face des autres marchandises » pour se livrer « à des caprices plus bizarres que si elle se mettait à danser ».


La séance sera présentée par Olivier Schefert, Maître de Conférence en Esthétique et Philosophie de l’Art à Paris 1 Sorbonne.



Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre