Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Pauline Gourlet

Contrat doctoral 2014
ED Cognition, langage, interaction

Pauline Gourlet

Thèse : Montrer le faire, construire l’agir
Une approche développementale de la conception mise en œuvre à l’école primaire.
Dirigée par Françoise Decortis

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), Pauline Gourlet est actuellement chercheuse à l’EnsADLab dans le laboratoire Sociable Media. Elle s’intéresse aux formes de la connaissance et à la notion de passage d’une forme d’écriture à une autre, de traduction entre les systèmes d’encodage du savoir.

-  Pourquoi vous aimez faire des vidéos ?
-  Bah parce que... on me voit et ça fait du bien de voir les gens !
-  Moi, c’est parce que… moi j’ai envie d’être une star de cinéma.
Deux élèves d’une classe de CP et leur enseignant tournent un petit film pour expliquer le pluriel des mots ; film qu’ils partageront ensuite avec le reste des élèves. Depuis quelques semaines dans cette classe, l’enseignant cherche avec ses élèves comment son téléphone portable peut médiatiser efficacement l’apprentissage de l’écriture. Nous le rencontrons en novembre 2015 et introduisons dans la classe un prototype qui vise à instrumenter les activités de production de contenu numérique des élèves.

Cette thèse interroge la conception et l’évaluation des dispositifs techniques, à partir des situations scolaires de cette classe de CP, ainsi que les modalités de participation des différentes personnes en présence à ces activités. À travers une recherche action longitudinale ancrée en ergonomie, notre étude a pour objet l’interrelation du développement des dispositifs techniques et des personnes au sein de collectifs ; elle a aussi une visée transformative. Pour répondre à ce double objectif, nous mettons en œuvre une méthodologie de « recherche par version », construite à partir des démarches participatives en design d’interaction et de la théorie socio-culturelle de l’activité, qui met en avant la dimension développementale et sociale de l’agir.

Ce prisme développemental, outillé des concepts issus de l’approche instrumentale, nous permet d’étudier les transformations des activités des personnes dans la classe, en considérant l’histoire socialement distribuée de la création d’instruments. Dans ce travail, nous nous intéressons à la construction des schèmes sociaux d’utilisation des artefacts, et ce particulièrement à travers les activités médiatisées par les nouveaux dispositifs de production de contenu numérique. Nous décrivons également l’émergence de tensions instrumentales dans les situations scolaires et montrons comment ces tensions permettent des mises en débat sur le sens des activités et sur les normes de la classe, transformant ainsi l’agir du collectif en profondeur dans un dialogue authentique entre les personnes. Nous concluons sur l’intérêt de considérer la conception de dispositifs techniques comme un processus continu, situé et distribué.


Contacter Pauline Gourlet
Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre