Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Penser la critique avec Pasolini #5

Conférences

Mercredi 11 mars
De 18h à 20h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bât L, salle 307
200 Avenue République
92001 Nanterre

Métro : RER A Nanterre - Université


Ces conférences s’inscrivent dans le cycle « Penser la critique avec Pasolini », coordonné par Anne-Violaine Houcke, Hervé Joubert-Laurencin et Cécile Sorin.


Pasolini, critique de théâtre


Pier Paolo Pasolini consacre peu d’écrits au théâtre : six tragédies écrites en 1966 (certaines seront remaniées jusqu’à la veille de sa mort), le Manifeste pour un nouveau théâtre en 1968 et quelques entretiens dans des journaux. En 1968, il met en scène sa pièce Orgie et il organise des rencontres avec le public. Il participe également à divers débats autour des écrivains et le théâtre. Ces différents matériaux permettent cependant de saisir sa position critique sur le théâtre italien de la fin des années 1960, en particulier sur la question de la langue et du jeu de l’acteur. Dans ces pièces, certains personnages énoncent un discours sur le théâtre, comme le speaker dans Calderón ou le spectre de Sophocle dans Affabulazione. Le Manifeste est écrit en réaction au congrès d’Ivres qui, en 1967, réunit les principaux acteurs « culturels » de l’époque pour définir les termes du Nouveau Théâtre. Il exprime un point de vue radical sur les conditions du théâtre en Italie, point de vue qui s’intègre à une critique plus large de la société.


La critique d’art du jeune Pasolini et le débat italien
des années 1950


Le jeune Pasolini, élève à Bologne de Roberto Longhi, fut très attentif dans ses années de formation aux arts visuels, actif dans le domaine de la critique d’art, et tenté par la peinture. Cette expérience fut déterminante pour la définition de sa personnalité, et doit être envisagée en lien avec la suite de sa carrière et avec le débat critique contemporain.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre