Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Télégraphe de Chappe et crayon Conté, inventions de la Révolution

Séminaire de recherche

Vendredi 14 mars 2014
De 15h à 17h30

EnsAD
31 rue d’Ulm
75005 Paris

Entrée sur inscription à : info@mediamediums.net


Quel est le rapport entre le télégraphe et le crayon Conté ? Deux inventions qui ont marqué la révolution française et plus largement l’histoire du XIXe siècle et la culture industrielle naissante.


À partir de 1791, le télégraphe optique connaît une mise en place selon les choix technologiques et formels de Claude Chappe. En 1793, il est reconnu et adopté par la Convention pour sa dimension politique et militaire. En 1794, le gouvernement, pour faire face au blocus qui prive la France de mine anglaise, commande à Nicolas-Jacques Conté la mise au point d’un instrument d’écriture, le crayon, qui concerne les militaires comme l’intégralité de la population. Ces deux inventions semblent de deux ordres différents. Elles vont cependant s’attacher des récits issus de la Révolution et des noms d’inventeurs. Il est intéressant de les regarder ensemble comme moments de transition entre les Lumières du XVIIIe siècle et la culture industrielle du XIXe siècle.


Jean-Louis Boissier est professeur émérite en arts et esthétique et directeur de recherche à l’Université Paris 8. Il participe à EnsadLab - École nationale supérieure des Arts Décoratifs. Il est, depuis les années 80, commissaire d’expositions ayant trait aux arts des nouveaux médias et auteur d’installations et de programmes vidéo-interactifs. Ses principaux articles sur l’interactivité en art ont été publiés dans « La Relation comme forme », Mamco-Genève/Presses du réel, 2009.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre