Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Le geste filmé : temporalité, mémoire

Colloque international

16 et 17 novembre 2015

INHA
Salle Vasari
2, rue Vivienne
75002 Paris

Métro : Bourse (ligne 3)


À partir de la question du geste filmé, ce colloque développera une réflexion théorique sur le cinéma comme art du temps, en tenant compte des transformations et hybridations récentes qui ont affecté le médium cinématographique.


En privilégiant un dialogue entre sciences, arts et techniques autour de questions de temporalités, de mémoire et de perception, la réflexion prendra acte d’un tournant anthropologique au sein des études de cinéma et des médias, tout en invitant à interroger la relation entre corps et machine. Il s’agit ainsi de revenir de manière circonstanciée sur la question du geste quand celui-ci s’inscrit dans un dispositif audiovisuel. En somme, de Muybridge à la motion capture, il s’agit de se demander en quoi le dispositif d’inscription ou d’enregistrement apporte une singularité, une autre dimension, au geste, voire comment il le programme ou l’invente.


Avec la participation de :
Emmanuelle André (Université Paris 7), Richard Begin (Université de Montréal), Raymond Bellour (CNRS/C.R.A.L.), Martine Beugnet (Université Paris 7), Christa Blümlinger (Université Paris 8), François Bovier (Université de Lausanne), Emmanuel Dreux (Université Paris 8), Céline Gailleurd (Université Paris 8), Mathias Lavin (Université Paris 8), Pietro Montani (Université Sapienza de Rome), André Parente (Universidade Federal do Rio de Janeiro), Catherine Perret (Université Paris 8), Frédéric Sabouraud (Université Paris 8), Karl Sierek (Université Schiller d’Iena), Antonio Somaini (Université Paris 3), Jennifer Verraes (Université Paris 8), Michael Witt (Roehampton University) et Hélène Fleckinger (Université Paris 8).


© OEFM

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre