Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Le geste filmé : temporalité, mémoire

Porteurs du projet :
Christa Blümlinger
Mathias Lavin

En collaboration avec :
Centre Allemand d’Histoire de l’Art (Paris, Andreas Beyer)
Université Libre de Berlin

Ce projet tentera d’explorer les effets temporels liés aux phénomènes d’arrêt du mouvement, distincts du strict arrêt sur image, en les associant à l’idée de décélération.

Si la question de l’insertion de la photographie, ou du photographique, dans certains films a fait l’objet de nombreux commentaire éclairants et si, à leurs suites, l’examen de la dialectique entre arrêt et mouvement au cinéma est assez bien circonscrite, la question de l’arrêt du mouvement, ou plus largement de l’arrêt dans l’image, reste à explorer davantage. Pour mener cette réflexion, le projet propose d’insister sur les effets temporels qui peuvent être liés aux phénomènes de suspension, en les associant de manière plus précise à l’idée d’une décélération, c’est à dire comme une inversion positive du processus d’accélération affectant notamment tous les domaines de la vie sociale depuis la modernité.

À suite de la journée d’étude organisée en novembre 2013, le projet se poursuit par l’organisation d’un colloque international, puis une publication reprenant les interventions. Ce travail pourra également être accompagné par une série d’ateliers ou workshops, effectués dans un cadre plus restreint, au sein du Labex Arts-H2H, et avec d’autres partenaires (Universités, musées, etc.), sur un plan à la fois national et international.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre