Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Un art d’État ? Commandes publiques aux artistes plasticiens (1945-1965)

Exposition

Du 31 mars au 13 juillet 2017

Archives Nationales
59 rue Guynemer
93380 Pierrefitte-sur-Seine

Métro : Saint-Denis Université (ligne 13)


« L’État ne peut pas avoir de goût. Ce serait un miracle que des gens qui disposent des fonds servant à aider les peintres aient du goût », déclarait le marchand Daniel-Henry Kahnweiler en 1961. Ces propos, un brin provocateurs, font écho aux critiques fréquentes dont l’art à la fois promu et subventionné par l’État fut l’objet dès le xixe siècle, à une époque où l’administration des Beaux-Arts semblait favoriser un art jugé par trop « académique », aussi bien qu’hermétique aux innovations formelles de son temps. En réalité, cet « art d’État » a toujours été bien plus complexe et multiple qu’il n’a pu paraître de prime abord, en particulier au sortir de la Seconde Guerre mondiale.


C’est précisément la volonté d’examiner de plus près cette période foisonnante de l’histoire de l’art qui a présidé à la conception de cette exposition d’un genre nouveau, réalisée en partenariat avec le Centre national des arts plastiques (Cnap), visant à faire dialoguer les documents administratifs avec les œuvres ou avec les éléments d’études (maquettes, esquisses, plâtres, etc.) ayant précédé leur réalisation.


Entre 1945 et 1965, qui marque l’entrée dans l’ère nouvelle de la décentralisation artistique et la disparition du très ancien bureau des Travaux d’art, plus de 4 000 œuvres sont commandées par l’État à des artistes plasticiens, et plus de 11 000 œuvres sont achetées. L’exposition présente donc une sélection parmi cette moisson fertile, au gré de laquelle le visiteur rencontrera aussi bien des noms de peintres et de sculpteurs célèbres que des artistes moins connus ou tombés dans l’oubli.

Riches des rapports d’inspecteurs des beaux-arts, de correspondance, d’esquisses, de photographies des œuvres achevées ou en cours d’élaboration, les dossiers exposés présentent les documents essentiels à l’appréhension des différentes étapes du processus de commande. Grâce au prêt d’œuvres provenant des collections du Fonds national d’art contemporain (Fnac) par le Cnap mais également d’autres institutions et prêteurs, l’aboutissement du travail administratif est donné à voir au visiteur dans toute son ampleur.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre