Université Paris 8
2 Rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis

© Labex Arts-H2H | Mentions légales

Vidéo des premiers temps

La vidéo dans les enseignements supérieurs et artistiques

Séminaire de recherche organisé par Hélène Fleckinger
Lundi 7 avril 2014
De 17h30 à 20h

BnF
site Richelieu, Salle des Commissions
5 rue Vivienne – 75002 Paris – Rez-de-chaussée
Métro : Bourse, Pyramides ou Palais-Royal.


Le séminaire du groupe de recherches « Vidéo des premiers temps » se propose d’explorer un domaine qui reste à ce jour peu étudié. Dès lors qu’elle est devenue « légère », il y a plus de quarante ans, la technique vidéo a donné lieu à des appropriations diverses, à des usages sociaux et créatifs qu’il convient certainement de ne pas dissocier d’emblée (d’un côté la vidéo militante, de l’autre l’art vidéo) tant ils revêtirent les uns et les autres un caractère expérimental.


L’arrivée de la vidéo légère a coïncidé avec un mouvement profond de rénovation de l’enseignement supérieur et artistique en France dans les années 1970. Portée par les dynamiques militantes de l’après-Mai 68, la vidéo fut l’instrument et le témoin d’un décloisonnement de la culture et d’une « dé-hiérarchisation » des relations entre enseignant/es et enseigné/es.


À travers les exemples du Centre expérimental de Vincennes et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, cette séance du séminaire « Vidéo des premiers temps » examinera les modalités d’appropriation de ce nouvel outil, objet d’usages divers et de « bricolages » dans et hors de l’institution. Utilisée pour garder trace des événements artistiques, intellectuels et sociaux qui traversaient alors ces lieux, la vidéo fut progressivement investie de projets de formation, d’expression ou de création. La séance s’appuiera sur une sélection de vidéos parvenues jusqu’à nous, telles que des captations de cours de Gilles Deleuze, des travaux d’étudiant/es et des constats de performances.


>Nicolas Ballet, chargé d’études et de recherche à l’INHA ;
>Patrice Besnard, ingénieur d’études à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis (sous réserve) ;
>Jean-Louis Boissier, professeur émérite en esthétique et art contemporain à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis ;
>Jean-Paul Fargier, réalisateur, ancien enseignant-chercheur en cinéma à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis ;
>Mathilde Ferrer, ancienne responsable de la médiathèque à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts.

Labex Arts-H2H

Le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines est lauréat des Investissements d’avenir depuis 2011. Dans ce cadre, les membres développent des recherches selon trois axes majeurs : situations, technologies, hybridations.

Nous suivre